CRIQUETOT-L’ESNEVAL. Pendant les vacances, le centre de loisirs « Les P’tites Canailles » accueille les enfants des personnels prioritaires.


    Suite à la fermeture des écoles, la commune s’était mobilisée afin d’accueillir les enfants des personnels soignants et prioritaires. Durant les vacances, le centre de loisirs « Les P’tites Canailles » géré par l’Amicale laïque d’Aplemont, a pris le relais. Ainsi du 12 au 23 avril, Aurore Duboc, directrice du centre de loisirs et son équipe, accueille les enfants de 3 à 13 ans. « Les enfants sont pris selon une liste qui concerne le personnel nécessaire à la gestion de la crise sanitaire, personnels soignants, pompiers, gendarmes, personnes travaillant en Ehpad, bénévoles aidant pour la vaccination…).

     

     

    « Dès le lendemain de l’intervention du Président de la République annonçant que les vacances étaient avancées, il a fallu tout organiser dans l’urgence, former les équipes et ce avec l’accord de la mairie qui a mis à disposition les locaux. Vu le contexte, nous ne pouvions assurer le déjeuner, aussi les enfants apportent leur déjeuner. L’ambiance est très conviviale ». L’accueil se déroule le matin de 7h30 à 9h30 et le soir de 17 et 18h. L’équipe est composée d’Axel, directeur stagiaire sous la tutelle d’Aurore, de Lucie, Sandy, Marie-Lou remplacée par Lise la semaine suivante.

    Garder le lien, continuer le travail

    En moyenne, une dizaine d’enfants est accueilli chaque jour. « C’est important de rester ouvert, de garder le contact avec les enfants et les parents, de continuer le travail même avec peu d’enfants. Important de leur apprendre le savoir-vivre ensemble, de partager et de se soutenir. Le bien vivre ensemble, le respect des uns et des autres, autant de valeurs qu’on leur transmet » souligne Aurore Duboc. Des vacances sous le thème du sport avec des activités manuelles et sportives, montgolfières, cerf-volant, initiation au basket… Ainsi, jeudi matin, les plus grands s’étaient attelés à la décoration de planches de surf fabriquées maison. Des couleurs flamboyantes, très « fun » que les surfeurs n’auraient pas renié tandis que les petits entamaient des parties de ballon dans la cour. Des enfants heureux d’être ensemble, de s’amuser, d’avoir des activités variées. Et pour les parents, nul doute, que l’ouverture du centre de loisirs a été un soulagement. Malheureusement, certaines personnes qui pourtant doivent impérativement aller travailler, mais ne faisant pas partie de la liste établie par les autorités, ont du trouver dans l’urgence une solution alternative pour garder leurs enfants.

    Le Côte d’Albâtre

    Share

    Source: New feed2