CRIQUETOT-L’ESNEVAL. Artiste, Claude Dupray a réalisé et offert à la commune une toile avec le portrait des maires depuis 1945.

Le Côte d'Albâtre


Samedi, c’est au cours d’une cérémonie bien sympathique et en présence des familles des élus dont il sera question, du maire honoraire Charles Spriet, des membres du conseil muncipal, que le maire Alain Fleuret a dévoilé le tableau offert et réalisé par Claude Dupray. Une toile de grand format, dédiée à la commune et où l’artiste a croqué le portrait des différents maires depuis 1945.

 

Avant de découvrir le tableau, le maire a remercié tout particulièrement Claude Dupray et est revenu sur son parcours. Criquetotais, Claude Dupray a fait l’école des beaux arts. Après son service militaire, il a pratiqué l’école de Tours où il a obtenu un CAP publicité et décoration. Pendant plusieurs années, il a travaillé en publicité ciné aux établissements Gallais, puis il a été artisan en sérigraphie et peintre en décoration publicité… Un criquetotais qui nul doute aime sa commune. Si l’artiste a croqué le portrait des maires qui se sont succédés, l’édile a croqué le parcours des maires et évoqué leurs actions. Sept portraits, celui de Marcel Edouard, maire de 1945 à décembre 1956. C’est sous impulsion qu’a été créé la coopérative des producteurs de blé. Il a eu l’honneur de recevoir à Criquetot, le Général de Gaulle le 30 mars 1947 en présence de Georges Chedru, conseiller général. A son actif, l’adduction d’eau dans le bourg et l’éclairage des rues principales, la construction en 1952 de l’école des filles, la création d’une section enfantine en 1955.

Le deuxième portrait, celui de Georges Leseigneur, 1er adjoint il a remplacé Marcel Edouard à son décès et assuré les fonctions de maire jusqu’en mars 1959. Durant toutes ces années, il poursuivra l’action menée par son prédécesseur. Il est décédé le 21 août 1974 au Havre. Puis c’est Paul Edouard (fils de Marcel Edouard) qui est élu maire en mars 1959 et ce jusqu’en décembre 1966. Durant ses mandats, il poursuivra l’extension de la distribution de l’eau aux hameaux et aux petites rues dans le bourg de la commune, généralisé l’assainissement dans le bourg. En novembre 1962, il a initié le dossier de construction de la salle des fêtes qui sera inaugurée le 30 septembre 1967. Il a effectué également la refonte totale du terrain de sport en 1963 et créé en juin 1966 les premières constructions collectives route de Cuverville. Paul Edouard est décédé le 11 décembre 1966 au cours de son deuxième mandat. C’est alors Georges Chedru qui est élu maire en janvier 1967 jusqu’en juin 1973. Avant de retracer ses actions, Alain Fleuret rappelle que Georges Chedru avait été maire de Fongueusemare de 1947 à 1965, titulaire de la croix de Chevalier en 1951 puis d’officier de la légion d’honneur en 1976. Il a été également le suppléant du député André Bettancourt.

« Ses actions ont été le déclenchement d’importantes réalisations tel la construction du collège en 1968, la construction en avril 1970 des premiers vestiaires au terrain de foot, le développement de l’urbanisme par la création du lotissement des Courlis en 1971. En 1972, il a obtenu du Ministre de la santé l’inscription au 6e plan, de l’agrément du dossier de construction de la Pommeraie, il a favorisé la mise en chantier de la station d’épuration » Cinquième portrait, Raymond Decultot, élu depuis 1953, adjoint, devenu maire en cours de mandat, de juin 1973 à mars 1977, il poursuivra les actions entreprises par M Chedru. Souhaitant en plus de fixer les droits, règles et servitudes à l’utilisation des sols de la commune, il a institué en 1976 l’étude du 1er plan d’occupation des sols. Celui ci sera approuvé en 1980 par le conseil municipal. On arrive alors à Charles Spriet, conseiller municipal depuis 1965, Georges Spriet est élu maire en mars 1977. Vingt-huit années de mandat pendant lesquelles sa priorité sera le maintien, le développement des services pour le bien-être des criquetotais. On lui doit la création du restaurant scolaire, l’implantation d’une nouvelle gendarmerie, la création de l’école maternelle Les Primeverts et de la caserne des pompiers, la réhabilitation du club Vive la vie, la création de la poste, la salle de musique, la construction de la nouvelle trésorerie, le lotissement les valons, le complexe sportif, l’implantation de l’aquabowling… En 2005, il souhaite passer le flambeau mais reste conseiller municipal. C’est alors Alain Fleuret qui prend la relève entouré d’une équipe compétente, disponible et efficace soulignera t-il. C’est par ces mots qu’Alain Fleuret terminera son discours « Voilà chers amis, conté ces soixante années de vie municipale que M. Claude Dupray a fait revivre au travers de ce joli tableau » En remerciement, l’édile a remis la médaille de la commune à Claude Dupray. Nul doute que cette toile figurera en bonne place à la mairie. La cérémonie s’est terminée par le verre de l’amitié.

Le Côte d’Albâtre

Share

Source: New feed