CRIQUETOT-L’ESNEVAL. Pluie et vent n’auront pas dissuadés le public à venir goûter le lait de mai.

Le Côte d'Albâtre
Le Côte d'Albâtre
Le Côte d'Albâtre


Lundi, malgré la pluie, le vent et le froid, le public était au rendez-vous du traditionnel lait de mai organisé par le comité des fêtes et l’union commerciale. Peut-être qu’un bon café bien chaud aurait été le bienvenu pour se réchauffer, mais les bonnes tartines croustillantes étaient là pour donner un peu d’énergie.

 

Alors tout en devisant avec les uns et les autres, on s’est laissé aller à la gourmandise, on commence par une petite tartine de pâté, de rillettes, de beurre de la ferme d’Emmanuel Fontaine ou de confiture, accompagnés du fameux lait de mai ou d’un bon verre de cidre normand, puis on craque pour une deuxième, c’est connu, l’appétit vient en mangeant, sans oublier une petite dégustation de boudin proposée par la confrérie du boudin de Saint-Romain. Et au final, quatorze gros pains, six baguettes pour la dégustation de boudin, cinq kilos de rillette et pâté confectionnés par le charcutier et le boucher de la commune, auxquels auront été dévorés. Une tradition sympathique, conviviale qui a accueilli sa star, la vache Marguerite, venue de la ferme d’Emmanuel Fontaine et pour laquelle le public était invité à deviner le nombre de litres de lait journalier qu’elle produit. Autres stars, d’un autre âge, les voitures anciennes et les tracteurs, tous rutilants , qui font toujours rêver petits et grands.

Le Côte d’Albâtre

Partager

Source: New feed