CRIQUETOT-L’ESNEVAL. Le 73e anniversaire de l’armistice a été commémoré avec ferveur.

Le Côte d'Albâtre


Mardi, la commune a rendu un vibrant hommage à toutes celles et ceux qui ont combattu pour la liberté de la France. Devant le monument aux morts où une gerbe a été déposée et en présence de la société musicale, les autorités civiles et militaires, les criquetotaises et criquetotais se sont recueuillis. M. Duret a fait lecture du message de la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées.

 

Le maire Alain Fleuret a remercié l’assemblée de leur présence pour commémorer ensemble ce 73e anniversaire marquant la fin d’une immense tragédie humaine. Il a remercié en particulier la fidèle participation de la société musicale, les sapeurs-pompiers, les portes-drapeaux avec la présence des anciens combattants, de la gendarmerie avec le Major Meslage nouvellement promu à ce grade à qui il a adressé toutes ses félicitations accompagnés de ses voeux de sympathie, et remercié les employés communaux, salué la présence des membres du conseil municipal. Puis il a adressé un vibrant hommage à la mémoire de toutes celles et ceux qui ont souffert, qui sont tombés au combat, pourchassés, déportés, victimes de l’antisémitisme, du racisme et de l’obscurantisme. « Ce furent ces mêmes femmes et hommes, ces soutiens de la gloire qui formèrent à l’intérieur du pays, au péril de leur vie, l’armée des ombres, entretenant ainsi sur le sol français la Flamme vacillante de la liberté. Dans notre village aussi, des personnes ont fait montre d’héroisme. Je pense aux 11 jeunes criquetotais, morts aux combats. Je tiens à leur rendre hommage en ce jour. La paix d’alors, et celle qui demeure aujourd’hui doit beaucoup à ces résistants. Le 8 mai 1945, la France redevenue elle-même s’asseyait à la table des vainqueurs du nazisme retrouvant son rang en même temps que son honneur et sa liberté. Ces nations qui se sont tant déchirées hier, construisent aujourd’hui ensemble, une Europe de Paix, des droits de l’homme et de la solidarité économique sur laquelle nous fondons tous, l’espoir d’un avenir fraternel pour les générations futures. Il est important de perdurer le devoir de mémoire et de continuer à honorer le souvenir de celles et ceux qui ont donné leur vie pour notre liberté ». Un devoir de mémoire qu’il est important de transmettre aux jeunes générations.

Le Côte d’Albâtre

Share

Source: New feed