CRIQUETOT-L’ESNEVAL. La commune a commémoré avec ferveur le 76ème anniversaire de la victoire de mai 1945.


    Cette année encore, la commémoration du 8 mai 1945 aura revêtu un caractère particulier en raison de la crise sanitaire. C’est en petit comité et en respectant le protocole sanitaire que s’est déroulée la cérémonie devant le monument aux morts. En présence de quelques personnalités civiles et militaires parmi lesquels le capitaine de gendarmerie, David Demarly, des porte-drapeaux, Bernard Grancher et Michel Hazard, Fernand Maquin et de musiciens, le maire Alain Fleuret a rendu hommage à tous ceux qui ont combattu pour la France.

     

     

    Un devoir de mémoire qu’il est important de maintenir, de transmettre. « Se rappeler de ces moments tragiques de notre histoire, c’est aussi affirmer notre fidélité et notre attachement aux valeurs de notre devise Liberté, Egalité, Fraternité. C’est rappeler l’honneur et la dignité de tous ceux qui sont morts pour notre pays, pour notre liberté ». L’édile a fait lecture du message de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants. Message qui débute par ces mots « Par deux fois, l’Allemagne a signé sa capitulation sans condition. Pour l’Europe, la délivrance est là, la guerre est finie. Après tant de souffrances et de désolations, après tant d’espérances et de luttes acharnées » Message dans lequel elle demande d’entendre les mots de Malraux « Un monde sans espoir est irrespirable » et qui se termine ainsi « La victoire de 1945 est le succès de l’espérance, mais elle est aussi l’aube d’un nouvel effort collectif pour la reconstruction, pour la paix et pour l’Europe. Hier comme aujourd’hui, face aux épreuves et aux crises du temps, la Nation Française se tient debout, résiliente et espérante. Unis et solidaires, souvenons-nous de l’adversité surmontée et de la liberté reconquise »

    N’oublions pas, la paix est fragile.

    Le Côte d’Albâtre

    Share

    Source: New feed2