Articles de presse "A la une"

Les Galocheux du Pays de caux se mobilise pour le Téléthon.

La prochaine édition du Téléthon aura lieu les 3 et 4 décembre sous le thème « Lumières sur le Téléthon ». Chaque année, le Téléthon Pointe de Caux s’ouvre sur une ronde cantonale organisée par les Galocheux du Pays de Caux. Dimanche, les Galocheux du Pays de Caux avait organisé une première marche en faveur du Télethon (participation minimum de 3 euros). Rendez-vous était donné à 9h devant la salle des fêtes.

Nullement freinés par le temps plutôt frais, quatre vingt-dix marcheurs sans oublier deux superbes chiens, étaient sur le départ. Deux parcours étaient proposés, une marche de 10 km ou une marche douce de 8km. Avec une belle énergie, de la bonne humeur, nos vaillants marcheurs sont partis. A Gonneville-la-Mallet, pause réconfort offerte par la municipalité, où ils étaient rejoints par une équipe d’une trentaine de marcheurs avant de reprendre la route. Une promenade vivifiante qui a fait du bien. Les fonds recueillis seront entièrement reversés à l’AFM.

Le Côte d’Albâtre

La Normandie était au menu de la semaine du goût pour les écoliers.

Du 11 au 17 octobre, la 32e semaine du goût s’est déroulé un peu partout en France. Comme chaque année, les enfants de l’école maternelle et élémentaire qui mangent à la cantine, ont participé à cette animation. Le chef cuisinier, Florian Atinault, avait choisi de placer cette semaine du goût autour de la Normandie. Comme d’habitude, Florian Atinault avait organisé un petit jeu, pour titiller leurs papilles.

Chaque jour, les enfants devaient goûter un jus de pomme local aromatisé avec un autre fruit. Ils devaient trouver quel était ce fruit. Pour les aider, un petit indice, comme vendredi, où ils ont su que c’était un fruit rouge. Certains ont trouvé, myrtille !. Tous les enfants participaient au jeu, même s’ils n’avaient pas goûté. Chaque jour, les noms des gagnants étaient mis dans un saladier pour participer au tirage au sort. Vendredi 15, lors du 4e tirage de la semaine, le sort a désigné Gabriel Jammes, grande section de maternelle, et Léa Guéroult Péralta en primaire. L’heure aussi de remettre les récompenses pour tous les heureux gagnants. Ceux de la maternelle ont reçu une pochette contenant un livre Petit Loup, bonbons, une bouteille de jus de pomme et un bon d’achat de 15 euros chez le fournisseur. Ceux de primaire ont reçu les mêmes récompenses, sauf le livre remplacé par un kit de surligneurs.

Le Côte d’Albâtre

Aguerris ou pas, les marcheurs étaient au rendez-vous d’Octobre rose.

Samedi, la municipalité, en partenariat avec le comité des fêtes, avait organisé une marche rose (participation de 5 euros par adulte). Rendez-vous était donné à 9h devant la salle des fêtes, si possible en rose, pour un départ à 9h30, le temps d’enregistrer, de se réchauffer avec un bon café et quelques viennoiseries, de s’informer auprès de l’espace de la ligue contre le cancer du Havre.

La Ligue contre le cancer organise partout de nombreuses opérations de sensibilisation, de mobilisation et d’information. Et c’est important quand on apprend qu’au niveau du dépistage organisé du cancer du sein, le taux de participation est en chute considérable. Ainsi, en 2020, le taux de participation était de 42,8 %, un taux historiquement bas, expliqué par plusieurs facteurs liés à la crise sanitaire Covid 19. La ligue contre le cancer lance un appel urgent à la remobilisation. D’où l’importance de toutes ces animations organisées dans le cadre d’Octobre rose. De l’entrain, de la bonne humeur, la trentaine de participants n’en manquait pas samedi. D’un bon pas, les marcheurs, rejoints par les scouts, ont parcouru une boucle de 7 km dans la commune, le Perco, rue du Barbot, de la Forge… en passant par le parc de la Pommeraie où un parc de santé est installé, le pôle para médical… jusqu’à la route de Cuverville. Au retour à la salle des fêtes, le groupe a partagé le verre de l’amitié. Les dons seront reversés au centre Becquerel.

Le Côte d’Albâtre

Les visiteurs étaient au rendez-vous de la foire à tout du comité des fêtes.

Dimanche, les visiteurs n’ont pas boudé la foire à tout organisé par le comité des fêtes. Un rendez-vous qui avait manqué. Soixante-dix exposants sur 346 m linéaire, 1 342 entrées, les organisateurs pouvaient être satisfaits et rassurés. Le succès de la foire à tout ne s’est pas démenti après ce long silence imposé.

La manifestation se déroulant au gymnase, peu importe le temps dehors. Et l’on a pris son temps, pour regarder, fouiller, tenter de négocier, cela fait aussi parti du plaisir ! Et certains se sont laissés tenter plus facilement, il y a tellement longtemps ! L’occasion aussi de faire une petite pause, prendre un petit café, céder à une petite faim ou à une petite gourmandise… Retrouver du lien dans une ambiance sympathique.. Un évènement où la qualité de l’organisation et de l’accueil est reconnue et qui contribue largement au succès.

Le Côte d’Albâtre

En ce 103è anniversaire de l’Armistice de 1918, la commune a honoré son devoir de mémoire.

Jeudi, en cette journée nationale de commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918, la commune a rendu un vibrant hommage à tous ceux qui sont morts pour la France. Après s’être rassemblé devant le mairie, le cortège composé du maire Alain Fleuret, de membres du conseil municipal, des porte-drapeaux, anciens combattants, des gendarmes, sapeurs-pompiers, des musiciens de l’harmonie de Criquetot, de criquetotaises et criquetotais… s’est rendu devant le monuments aux morts pour se recueillir et honorer la mémoire de tous ceux qui ont combattu pour notre liberté.

C’est par l’évocation d’une lettre d’un poilu de 29 ans, fils d’ouvrier agricole que le maire a souhaité commencer son discours « un témoignage si précieux de ce conflit dont la mémoire nous rassemble aujourd’hui». Lettre poignante qui commence ainsi : » Quand nous sommes arrivés par ici au mois de novembre, cette plaine était alors magnifique avec ses champs à pertes de vue, pleins de betteraves, parsemés de riches fermes et jalonnés de meules de blé. Maintenant c’est le pays de la mort…  » L’édile a souligné que ce 103 è anniversaire de l’Armistice était davantage pour honorer notre devoir de mémoire que pour célébrer une victoire, rappelant que le bilan de la grande guerre fut atroce, près de 10 millions de morts, deux fois plus de blessés, quelques 6 millions de mutilés. « Tous les combattants de ce conflit, sont aujourd’hui disparus. La grande guerre est passée de la mémoire à l’histoire. Cette histoire, Paul Valéry, disait qu’elle ( donne les clés pour comprendre notre présent et les moyens de penser notre avenir), c’est bien le sens de cette commémoration ». L’élu a poursuivi en soulignant que le combat pour la paix n’a rien d’un combat d’arrière garde, que l’engagement des peuples représentait au contraire une condition indispensable au maintien de la paix.

« Les leçons du passé nous devons les transmettre aux jeunes. Ils auront la responsabilité de notre héritage. Je me félicite chaque année de la présence de nombreux enfants, accompagnés de leur directeur, enseignantes et parents ». Alain Fleuret les a complimenté et remercié d’avoir interprété, d’une façon émouvante la Marseillaise. Les enfants ont été fleurir les tombes de jeunes soldats. Le maire a conclu son discours sur ces mots « Rappelons nous que l’expérience de l’histoire aide un peuple à se construire. Restons vigilants et transmettons notre histoire ».

Le Côte d’Albâtre